Une ministre appelle les jeunes à parier sur la formation

  • Ministre de la Jeunesse et des Sports, Ana Paula do Sacramento Neto
Sumbe (Angola) - La ministre de la Jeunesse et des Sports, Ana Paula do Sacramento, a exhorté, vendredi, les jeunes de Porto-Amboim, province de Cuanza Sul, à s’engager dans la formation académique, technique et professionnelle et dans l'éducation financière.

Selon la gouvernante, qui s'exprimait lors d'une rencontre avec les jeunes de ladite municipalité, ce n'est qu'ainsi que sera facilité l'insertion dans les différents projets et incitations du Gouvernement.

Pour la ministre, il est impératif que les jeunes aient une éducation financière pour pouvoir prospérer dans le monde de l'entrepreneuriat.

Elle a souligné que l'accord existant entre l'Institut national de la jeunesse et la Banque nationale d'Angola comporte également un volet de formation et éducation financière, précisément pour guider les bénéficiaires.

Ana Paula do Sacramento a demandé aux jeunes d'être également de véritables inspecteurs dans la préservation des biens publics.

A leur tour, les jeunes de Porto-Amboim ont demandé, entre autres, la construction d'un pavillon polyvalent, la réhabilitation de la Maison de la Jeunesse et d’espaces sportifs dans les écoles, la facilitation du crédit bancaire et la légalisation des associations provinciales.

La ministre a effectué une journée de travail de 72 heures à Cuanza Sul, où elle a constate les travaux de la future Maison de la Jeunesse, l'état actuel de certaines infrastructures sportives, et a rencontré des jeunes des municialités de Sumbe, Amboim, Quibala, Cela et Porto-Amboim.

Selon la gouvernante, qui s'exprimait lors d'une rencontre avec les jeunes de ladite municipalité, ce n'est qu'ainsi que sera facilité l'insertion dans les différents projets et incitations du Gouvernement.

Pour la ministre, il est impératif que les jeunes aient une éducation financière pour pouvoir prospérer dans le monde de l'entrepreneuriat.

Elle a souligné que l'accord existant entre l'Institut national de la jeunesse et la Banque nationale d'Angola comporte également un volet de formation et éducation financière, précisément pour guider les bénéficiaires.

Ana Paula do Sacramento a demandé aux jeunes d'être également de véritables inspecteurs dans la préservation des biens publics.

A leur tour, les jeunes de Porto-Amboim ont demandé, entre autres, la construction d'un pavillon polyvalent, la réhabilitation de la Maison de la Jeunesse et d’espaces sportifs dans les écoles, la facilitation du crédit bancaire et la légalisation des associations provinciales.

La ministre a effectué une journée de travail de 72 heures à Cuanza Sul, où elle a constate les travaux de la future Maison de la Jeunesse, l'état actuel de certaines infrastructures sportives, et a rencontré des jeunes des municialités de Sumbe, Amboim, Quibala, Cela et Porto-Amboim.