L'ANGOP a un nouveau portail

  • Le siège de l'ANGOP
Luanda - L'Agence Angola Presse (ANGOP-E.P) a déjà son nouveau portail disponible, qui offre des services différenciés et une plus grande interaction avec les utilisateurs.

Parmi les nouveaux services de la seule agence de presse du pays, la possibilité de diffuser en direct des contenus multimédias via Streaming se démarque.

Selon le président du conseil d'administration de l'entreprise, Josué Isaías, le portail propose également un service de petites annonces, un espace fermé pour les frais de service.

«Nous voulons marquer les festivités avec le lancement du nouveau portail, qui apporte une plus grande responsabilité, ouvrant un plus grand espace de services aux utilisateurs, tels que des dépêches, des reportages, des interviews, des vidéos, des photos, avec une recherche plus facile et une ouverture sur les réseaux sociaux », a-t-il souligné.

Outre le contenu purement journalistique, le nouveau portail permet aux utilisateurs de suivre de plus près les informations météorologiques et de change.

Il permet également à l'internaute de suivre, en temps réel, des informations complètes sur les marchés financiers mondiaux, notamment le prix du baril de pétrole.

Selon Josué Isaías, l’Angop vit actuellement un moment de transformation, à la fois technique et sociale, dont le but est d'améliorer les conditions sociales des travaux et d'améliorer la qualité du produit mis à disposition des utilisateurs.

La société a été créée en juillet 1975 sous le nom de l’Agence Nationale Angola Press (ANAP). A l’époque, ses travaux étaient diffusés sous forme de newsletter.

En octobre de la même année, l'ANGOP a adopté son nom actuel et définitif, Agence Angola Press, sur proposition du Président de la République de l'époque, António Agostinho Neto, et a lancé, le 30 du même mois, la première dépêche portant le nouvel acronyme.

Trois ans plus tard, le 2 février 1978, l'agence a été transformée en un organe de presse d'Etat, avec la publication du décret présidentiel 11/78, du 2 février, dans le journal officiel.

De là, les bases étaient jetées pour sa croissance et son développement, qui connaîtront des moments dorés dans les années 80. A cette époque, l'ANGOP comptait déjà environ 300 travailleurs, pour la plupart journalistes, avec un travail ininterrompu, 24 heures sur 24, dans tout le pays (18 provinces) et à l'étranger avec cinq délégations (Portugal, Brésil, Royaume-Uni, Zimbabwe et Congo).

 

 

 

Parmi les nouveaux services de la seule agence de presse du pays, la possibilité de diffuser en direct des contenus multimédias via Streaming se démarque.

Selon le président du conseil d'administration de l'entreprise, Josué Isaías, le portail propose également un service de petites annonces, un espace fermé pour les frais de service.

«Nous voulons marquer les festivités avec le lancement du nouveau portail, qui apporte une plus grande responsabilité, ouvrant un plus grand espace de services aux utilisateurs, tels que des dépêches, des reportages, des interviews, des vidéos, des photos, avec une recherche plus facile et une ouverture sur les réseaux sociaux », a-t-il souligné.

Outre le contenu purement journalistique, le nouveau portail permet aux utilisateurs de suivre de plus près les informations météorologiques et de change.

Il permet également à l'internaute de suivre, en temps réel, des informations complètes sur les marchés financiers mondiaux, notamment le prix du baril de pétrole.

Selon Josué Isaías, l’Angop vit actuellement un moment de transformation, à la fois technique et sociale, dont le but est d'améliorer les conditions sociales des travaux et d'améliorer la qualité du produit mis à disposition des utilisateurs.

La société a été créée en juillet 1975 sous le nom de l’Agence Nationale Angola Press (ANAP). A l’époque, ses travaux étaient diffusés sous forme de newsletter.

En octobre de la même année, l'ANGOP a adopté son nom actuel et définitif, Agence Angola Press, sur proposition du Président de la République de l'époque, António Agostinho Neto, et a lancé, le 30 du même mois, la première dépêche portant le nouvel acronyme.

Trois ans plus tard, le 2 février 1978, l'agence a été transformée en un organe de presse d'Etat, avec la publication du décret présidentiel 11/78, du 2 février, dans le journal officiel.

De là, les bases étaient jetées pour sa croissance et son développement, qui connaîtront des moments dorés dans les années 80. A cette époque, l'ANGOP comptait déjà environ 300 travailleurs, pour la plupart journalistes, avec un travail ininterrompu, 24 heures sur 24, dans tout le pays (18 provinces) et à l'étranger avec cinq délégations (Portugal, Brésil, Royaume-Uni, Zimbabwe et Congo).