Le Président João Lourenço écoute la société civile à Uíge

 
  
  • Le Président de la République, João Lourenço écoute la société civile à Uíge
  • Le PR João Lourenço écoute la société civile à Uíge
Uíge - Le Président de la République, João Lourenço, a tenu mardi, dans la ville d'Uíge, des réunions séparées avec les représentants de la société civile locale, avec lesquels il a abordé les problèmes sociaux et économiques qui affligent les habitants de la région.

S'adressant à la presse à l'issue de la rencontre, l'évêque du diocèse d’Uíge, Mgr Joaquim Nhanganga Tyombe, a déclaré que l'occasion a servi à parler de la réalité de l'action et de la contribution que l'Église peut apporter à l'État.

"Nous croyons à la proactivité. Nous exprimons notre volonté de collaborer avec l'Exécutif, pour améliorer la qualité de vie dans notre pays", a-t-il souligné.

En représentation des autorités traditionnelles de la région, le chef Miguel Vingo a indiqué qu'il avait demandé au Président de la République de construire davantage d'écoles dans les communes.

Les chefs coutumiers ont également demandé le renforcement des kits de travail et une baisse des prix des produits du panier alimentaire de base.

Le représentant du Conseil provincial de la jeunesse, Hélio Paulo Eduardo, a déclaré qu'il avait abordé la question du manque d'emploi, de logement et d'octroi de crédit bancaire aux jeunes de la province.

Il estime que les questions présentées au Chef de l'Etat ont été prises en compte et seront résolues.

L'homme d'affaires Alcides Maiacala, représentant de la classe à Uíge, a déclaré avoir présenté les principales préoccupations auxquelles ils sont confrontés, notamment la difficulté d'étendre les affaires aux 16 municipalités de la province, en raison de l'état avancé de dégradation des routes.

Les audiences accordées mardi par le Président João Lourenço, aux représentants de la société civile à Uíge, s'inscrivent dans la gouvernance de proximité qu'il a adoptée depuis le début de son mandat, le 26 septembre 2017.

Le Chef de l'Etat angolais se trouve depuis ce matin dans la ville d'Uíge, pour une visite de travail de deux jours.

 

 

S'adressant à la presse à l'issue de la rencontre, l'évêque du diocèse d’Uíge, Mgr Joaquim Nhanganga Tyombe, a déclaré que l'occasion a servi à parler de la réalité de l'action et de la contribution que l'Église peut apporter à l'État.

"Nous croyons à la proactivité. Nous exprimons notre volonté de collaborer avec l'Exécutif, pour améliorer la qualité de vie dans notre pays", a-t-il souligné.

En représentation des autorités traditionnelles de la région, le chef Miguel Vingo a indiqué qu'il avait demandé au Président de la République de construire davantage d'écoles dans les communes.

Les chefs coutumiers ont également demandé le renforcement des kits de travail et une baisse des prix des produits du panier alimentaire de base.

Le représentant du Conseil provincial de la jeunesse, Hélio Paulo Eduardo, a déclaré qu'il avait abordé la question du manque d'emploi, de logement et d'octroi de crédit bancaire aux jeunes de la province.

Il estime que les questions présentées au Chef de l'Etat ont été prises en compte et seront résolues.

L'homme d'affaires Alcides Maiacala, représentant de la classe à Uíge, a déclaré avoir présenté les principales préoccupations auxquelles ils sont confrontés, notamment la difficulté d'étendre les affaires aux 16 municipalités de la province, en raison de l'état avancé de dégradation des routes.

Les audiences accordées mardi par le Président João Lourenço, aux représentants de la société civile à Uíge, s'inscrivent dans la gouvernance de proximité qu'il a adoptée depuis le début de son mandat, le 26 septembre 2017.

Le Chef de l'Etat angolais se trouve depuis ce matin dans la ville d'Uíge, pour une visite de travail de deux jours.