Le ministère de la Défense déplore la mort des officiers généraux

Luanda - Le ministère de la Défense nationale et des anciens combattants de la patrie a exprimé mercredi sa profonde consternation face à la mort des brigadiers Victorino Venâncio Kasseia « Veja – bem » et José Alberto Nelson Limuqueno, respectivement les 12 et 13 de ce mois.

Dans des notes de condoléances paraphées par le ministre, João Ernesto dos Santos "Liberté", il déclare que le brigadier Victorino Venâncio Kasseia "Voir - bien" a exercé les fonctions de commandant du camp militaire de Grafanil, ayant été victime d'un accident de la route, survenu dans la province de Huila.

 

Il souligne que le brigadier « Veja –bem » était un militaire de la génération des jeunes qui, en 1974, s'est volontairement joint au mouvement révolutionnaire de la lutte armée pour la conquête et la préservation de l'indépendance nationale, l'intégrité territoriale de l'unité, de la paix et réconciliation nationale.

 

 Il s'est distingué dans l'exercice de divers postes dans la hiérarchie militaire, tant dans les FAPLA d'alors que dans les Forces armées angolaises (FAA), et jusqu'à présent il avait été le commandant du camp militaire de Grafanil, à Luanda.

 

Dans une autre lettre, il rapporte que le brigadier à la retraite José Alberto Nelson Limuqueno, décédé le 13 septembre des suites d'une maladie, était un soldat courageux et intrépide qui, très tôt, s'est rendu disponible au processus de lutte armée pour la conquête et la préservation de la nation indépendance.

 

Il souligne également le fait qu'il a occupé plusieurs postes au sein de l'ex-FAPLA, en particulier celui de commissaire politique - assistant de la 3e Région militaire.

 

Pour ces raisons, il a exprimé son profond regret pour la disparition de ces officiers généraux.

 

Dans des notes de condoléances paraphées par le ministre, João Ernesto dos Santos "Liberté", il déclare que le brigadier Victorino Venâncio Kasseia "Voir - bien" a exercé les fonctions de commandant du camp militaire de Grafanil, ayant été victime d'un accident de la route, survenu dans la province de Huila.

 

Il souligne que le brigadier « Veja –bem » était un militaire de la génération des jeunes qui, en 1974, s'est volontairement joint au mouvement révolutionnaire de la lutte armée pour la conquête et la préservation de l'indépendance nationale, l'intégrité territoriale de l'unité, de la paix et réconciliation nationale.

 

 Il s'est distingué dans l'exercice de divers postes dans la hiérarchie militaire, tant dans les FAPLA d'alors que dans les Forces armées angolaises (FAA), et jusqu'à présent il avait été le commandant du camp militaire de Grafanil, à Luanda.

 

Dans une autre lettre, il rapporte que le brigadier à la retraite José Alberto Nelson Limuqueno, décédé le 13 septembre des suites d'une maladie, était un soldat courageux et intrépide qui, très tôt, s'est rendu disponible au processus de lutte armée pour la conquête et la préservation de la nation indépendance.

 

Il souligne également le fait qu'il a occupé plusieurs postes au sein de l'ex-FAPLA, en particulier celui de commissaire politique - assistant de la 3e Région militaire.

 

Pour ces raisons, il a exprimé son profond regret pour la disparition de ces officiers généraux.