CASA-CE défend la coopération entre les forces politiques

  • Presidente da CASA-CE, Manuel Fernandes
Ndalatando - Le Président de la coalition CASA-CE, Manuel Fernandes, a défendu, ce lundi, un climat harmonieux et cordial entre les forces politiques du pays, en vue des élections générales prévues en 2022.

S’exprimant à la presse, à Ndalatando, province de Cuanza Norte, Manuel Fernandes a souligné l'importance des Angolais d'évoluer et de célébrer les prochaines élections dans une véritable ambiance festive.

Le politicien a évoqué l'approbation, par l'Assemblée nationale, des lois électorales, qui comprennent, entre autres documents, la Loi du Registre électoral officieux et la Loi Organique des élections générales.

Les diplômes, approuvés le 1er septembre, clarifient les questions à caractère électoral sur le vote, tant en Angola qu’à l’étranger, et la capacité électorale active.

La coalition CASA-CE, a-t-il renchéri, défend que les résultats électoraux doivent être contrôlés au niveau municipal et provincial et pas seulement au centre de contrôle national.

Cependant, cette intention de Manuel Fernandes va à l’encontre de la législation en vigueur en Angola concernant ce sujet, car la loi établit que le comptage doit être fait au centre national.

Manuel Fernandes est à Ndalatando pour une visite de deux jours pour superviser la dynamique des structures de la coalition.

Pendant deux jours, l'homme politique se rendra dans les municipalités de Samba Cajú et Ambaca, et réalisera un acte politique dans la ville de Ndalatando.

Le politicien est accompagné du vice-président de CASA-CE, Siconda Alexandre, du député Makuta Nkondo et d'autres membres de la coalition.

S’exprimant à la presse, à Ndalatando, province de Cuanza Norte, Manuel Fernandes a souligné l'importance des Angolais d'évoluer et de célébrer les prochaines élections dans une véritable ambiance festive.

Le politicien a évoqué l'approbation, par l'Assemblée nationale, des lois électorales, qui comprennent, entre autres documents, la Loi du Registre électoral officieux et la Loi Organique des élections générales.

Les diplômes, approuvés le 1er septembre, clarifient les questions à caractère électoral sur le vote, tant en Angola qu’à l’étranger, et la capacité électorale active.

La coalition CASA-CE, a-t-il renchéri, défend que les résultats électoraux doivent être contrôlés au niveau municipal et provincial et pas seulement au centre de contrôle national.

Cependant, cette intention de Manuel Fernandes va à l’encontre de la législation en vigueur en Angola concernant ce sujet, car la loi établit que le comptage doit être fait au centre national.

Manuel Fernandes est à Ndalatando pour une visite de deux jours pour superviser la dynamique des structures de la coalition.

Pendant deux jours, l'homme politique se rendra dans les municipalités de Samba Cajú et Ambaca, et réalisera un acte politique dans la ville de Ndalatando.

Le politicien est accompagné du vice-président de CASA-CE, Siconda Alexandre, du député Makuta Nkondo et d'autres membres de la coalition.