La CIRGL appelle au dialogue au Soudan

  • Presidente da República, João Lourenço, ao discursar na Mini Cimeira da CIRGL (ARQUIVO)
Bujumbura - La Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) a exhorté lundi les autorités civiles et militaires soudanaises à promouvoir le dialogue et la concertation pour résoudre la crise politique aggravée par le récent coup d'Etat au Soudan.

Selon un communiqué parvenu à l'ANGOP, la CIRGL a pris connaissance de l'évolution préoccupante du processus de transition politique en République du Soudan, qui s'est traduite par l'arrestation du premier ministre, Abdallah Hamdock, de membres du Gouvernement et de la société civile, ainsi que la suspension de l'accès à Internet et à d'autres médias.

La CIRGL appelle à la libération immédiate de tous les détenus et au strict respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

La Conférence exhorte également les autorités civiles et militaires du Soudan à investir dans le dialogue et la concertation, toujours en référence à la Charte constitutionnelle pour la période de transition, signée le 4 août 2019.

Le Chef de l'État angolais, João Lourenço, en tant que président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), réalise une intense activité diplomatique en faveur de la stabilité et de la sécurité régionale.

Enfin, la CIRGL appelle les Forces armées soudanaises à s'engager à mener la transition démocratique jusqu'à la tenue d'élections libres, justes et transparentes en juillet 2023 pour le transfert du pouvoir à un gouvernement civil démocratiquement élu.

 

 

 

Selon un communiqué parvenu à l'ANGOP, la CIRGL a pris connaissance de l'évolution préoccupante du processus de transition politique en République du Soudan, qui s'est traduite par l'arrestation du premier ministre, Abdallah Hamdock, de membres du Gouvernement et de la société civile, ainsi que la suspension de l'accès à Internet et à d'autres médias.

La CIRGL appelle à la libération immédiate de tous les détenus et au strict respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

La Conférence exhorte également les autorités civiles et militaires du Soudan à investir dans le dialogue et la concertation, toujours en référence à la Charte constitutionnelle pour la période de transition, signée le 4 août 2019.

Le Chef de l'État angolais, João Lourenço, en tant que président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), réalise une intense activité diplomatique en faveur de la stabilité et de la sécurité régionale.

Enfin, la CIRGL appelle les Forces armées soudanaises à s'engager à mener la transition démocratique jusqu'à la tenue d'élections libres, justes et transparentes en juillet 2023 pour le transfert du pouvoir à un gouvernement civil démocratiquement élu.