La CASA-CE propose un dialogue permanent pour résoudre les problèmes sociaux

  • Président de la CASA-CE, Manuel Fernandes
Uíge (Angola) - Le président de la Large Convergence pour le salut de l'Angola - Coalition électorale (CASA-CE), Manuel Fernandes, a suggéré samedi, dans la province de Uíge, l’engagement dans un dialogue permanent pour améliorer les problèmes sociaux.

Parmi les différents problèmes qui doivent être améliorés, le politicien a souligné le prix des produits du panier alimentaire de base, l'assistance médicale et médicamenteuse, le système d'éducation, le logement et l'approvisionnement en électricité.

Dans l'activité politique dans cette région du pays, Manuel Fernandes a déclaré que son parti préconise la création de plus de débats pour parvenir à des ententes, dans les décisions visant à améliorer la vie de la population.

Il a justifié que la visite dans la province de Uíge vise à vérifier le fonctionnement des structures de base de la CASA-CE et les difficultés rencontrées par la population de cette région du pays.

Il est d'avis que l'Exécutif devrait miser davantage sur la mise en œuvre effective de politiques publiques garantissant le réajustement du salaire minimum, la création de plus d'emplois et la promotion des petites et moyennes entreprises.

Avec un horaire de travail de six jours, le président de la CASA-CE, qui est arrivé vendredi à Negage, travaillera également dans les municipalités de Maquela do Zombo, Damba, Uíge et Quitexe.

Parmi les différents problèmes qui doivent être améliorés, le politicien a souligné le prix des produits du panier alimentaire de base, l'assistance médicale et médicamenteuse, le système d'éducation, le logement et l'approvisionnement en électricité.

Dans l'activité politique dans cette région du pays, Manuel Fernandes a déclaré que son parti préconise la création de plus de débats pour parvenir à des ententes, dans les décisions visant à améliorer la vie de la population.

Il a justifié que la visite dans la province de Uíge vise à vérifier le fonctionnement des structures de base de la CASA-CE et les difficultés rencontrées par la population de cette région du pays.

Il est d'avis que l'Exécutif devrait miser davantage sur la mise en œuvre effective de politiques publiques garantissant le réajustement du salaire minimum, la création de plus d'emplois et la promotion des petites et moyennes entreprises.

Avec un horaire de travail de six jours, le président de la CASA-CE, qui est arrivé vendredi à Negage, travaillera également dans les municipalités de Maquela do Zombo, Damba, Uíge et Quitexe.