L’impact du Budget dans la vie des populations fait l’objet d’une plus grande diffusion

  • Sessão de abertura do ano parlamentar da IV Legislatura
Luanda – L’impact attendu dans l'exécution du Budget général de l'État sur la vie des populations fait également l’objet d’une plus grande diffusion de cet instrument légal qui guide l'exécution des recettes et des dépenses publiques de l’État.

"Si le citoyen ordinaire a facilement l'accès au programme budgétaire et aux connaissances effectives sur son exécution, il peut devenir un surveillant de la mise en œuvre des politiques publiques dans sa province, sa municipalité et sa commune, en connaissance de ce que prévoit le budget", a déclaré la consultante de la Direction de Moisaiko, Daniela Lima.

Vendredi, lors d'une conférence sur " le budget dans la perspective de genre", la responsable a souligné que c’est seulement par la connaissance de cet instrument qui guide la gouvernance, qu’il est possible, à chaque citoyen de connaître la répartition des revenus des différents programmes et leurs natures.

Et cela permet donc, a-t-elle ajouté, au gouvernement à veiller et à surveiller les politiques publiques aux différents programmes, mais aussi à augmenter la capacité pour un plaidoyer des citoyens sur base des projets mis en exécution.

La conseillère du groupe local des droits de l'homme de Mosaiko, Iracelma Mwalundangue, a indiqué que le budget, en tant qu'instrument programmatique des actions gouvernementales, doit être sensible au genre, reflétant ses dépenses et ses revenus, conçu de manière à ne nuire ni aux hommes ni aux femmes.  

Selon elle, le budget général de l'État doit être sensible au genre, car il apparaît comme un autre outil pour parvenir à l'égalité entre les femmes et les hommes à travers la mise en utilisation des ressources et des dépenses publiques. 

  

"Si le citoyen ordinaire a facilement l'accès au programme budgétaire et aux connaissances effectives sur son exécution, il peut devenir un surveillant de la mise en œuvre des politiques publiques dans sa province, sa municipalité et sa commune, en connaissance de ce que prévoit le budget", a déclaré la consultante de la Direction de Moisaiko, Daniela Lima.

Vendredi, lors d'une conférence sur " le budget dans la perspective de genre", la responsable a souligné que c’est seulement par la connaissance de cet instrument qui guide la gouvernance, qu’il est possible, à chaque citoyen de connaître la répartition des revenus des différents programmes et leurs natures.

Et cela permet donc, a-t-elle ajouté, au gouvernement à veiller et à surveiller les politiques publiques aux différents programmes, mais aussi à augmenter la capacité pour un plaidoyer des citoyens sur base des projets mis en exécution.

La conseillère du groupe local des droits de l'homme de Mosaiko, Iracelma Mwalundangue, a indiqué que le budget, en tant qu'instrument programmatique des actions gouvernementales, doit être sensible au genre, reflétant ses dépenses et ses revenus, conçu de manière à ne nuire ni aux hommes ni aux femmes.  

Selon elle, le budget général de l'État doit être sensible au genre, car il apparaît comme un autre outil pour parvenir à l'égalité entre les femmes et les hommes à travers la mise en utilisation des ressources et des dépenses publiques.