L'exécutif réitère le paiement de la dette aux entrepreneurs

  • La ministre des Finances, Vera Daves
Cuito - La ministre des Finances, Vera Daves, a assuré jeudi, dans la ville de Cuito, chef-lieu de la province de Bié, que l'exécutif angolais s'engageait à payer la dette aux entrepreneurs, à condition qu'elle soit certifiée.

S'adressant à la presse locale, à l'issue d’une visite de quelques heures dans la province de Bié, où elle a entretenu de brefs contacts avec les hommes d'affaires, elle a réitéré le paiement de la dette, qui est principalement documenté par les autorités, et les hommes d'affaires doit envoyer des preuves au ministère.

Par conséquent, selon Vera Daves, l'Exécutif accordera la priorité au paiement des dettes certifiées, tandis que les dettes non certifiées pourront être traitées par l'Inspection générale de l'administration de l'État (IGAE), en vue de mériter le traitement approprié en termes de l'audit.

En ce sens, la ministre, en plus de rassurer les hommes d'affaires locaux, a demandé au gouvernement provincial, par l'intermédiaire du Bureau des études et de la planification, de transmettre au ministère toutes les preuves dont il dispose, certifiant que la dette contractée par l'État est crédible pour son dû paiement.

Paiement aux alphabétiseurs

Par ailleurs, elle a souligné que le ministère était disponible pour verser des subventions aux alphabétiseurs qui n'ont pas reçu de salaire depuis plus de quatre ans, demandant, par conséquent, leur inscription afin de résoudre cette situation le plus rapidement possible.

Dans la province de Bié, la dette envers les alphabétiseurs, au nombre de 517, est de l'ordre de 178, 920 millions de Kwanzas, résultant du paiement de arriérés d’environ cinq ans.

S'adressant à la presse locale, à l'issue d’une visite de quelques heures dans la province de Bié, où elle a entretenu de brefs contacts avec les hommes d'affaires, elle a réitéré le paiement de la dette, qui est principalement documenté par les autorités, et les hommes d'affaires doit envoyer des preuves au ministère.

Par conséquent, selon Vera Daves, l'Exécutif accordera la priorité au paiement des dettes certifiées, tandis que les dettes non certifiées pourront être traitées par l'Inspection générale de l'administration de l'État (IGAE), en vue de mériter le traitement approprié en termes de l'audit.

En ce sens, la ministre, en plus de rassurer les hommes d'affaires locaux, a demandé au gouvernement provincial, par l'intermédiaire du Bureau des études et de la planification, de transmettre au ministère toutes les preuves dont il dispose, certifiant que la dette contractée par l'État est crédible pour son dû paiement.

Paiement aux alphabétiseurs

Par ailleurs, elle a souligné que le ministère était disponible pour verser des subventions aux alphabétiseurs qui n'ont pas reçu de salaire depuis plus de quatre ans, demandant, par conséquent, leur inscription afin de résoudre cette situation le plus rapidement possible.

Dans la province de Bié, la dette envers les alphabétiseurs, au nombre de 517, est de l'ordre de 178, 920 millions de Kwanzas, résultant du paiement de arriérés d’environ cinq ans.