La compagnie sidérurgique de Cuchi produit 250 tonnes de fer ‘‘guza’’/jour

Cuchi – Deux cent cinquante tonnes de fer ‘‘guza’’(métal intermédiaire entre le minerai de fer ou le fer brute et l'acier) sont produites quotidiennement par la compagnie sidérurgique du Cuchi, située dans la municipalité du même nom, dans la province de Cuando Cubango.

Au total, 7 500 tonnes sont produites chaque mois, la plus grande quantité étant stockée pour l'exportation, en République populaire de Chine, bien qu'il s’agisse d'un produit qui a un marché acceptable dans presque tous les pays.

Jeudi, le secrétaire d'État des Ressources minérales, Jânio Correia Victor, a effectué une visite au chantier de la compagnie, la principale usine de fabrication et de traitement du fer, appelée de four-école, qui, en plus de la production effective, forme les ouvriers.

Selon le directeur général du projet, João de Melo, 61 tonnes sont déjà préparées pour l'exportation du métal qui a eu lieu pour la deuxième fois, après le premier  envoi de 62 tonnes en août dernier.

Selon la source, la dernière exportation était évaluée à six millions de dollars américains (plus de trois milliards de kwanzas).

Interrogé sur la valeur monétaire attendue de l'exportation annoncée, il a déclaré que le prix du fer était déterminé par le marché mondial et qu'il avait subi ces derniers jours une très forte dévaluation, passant de 220 dollars américains à 100 dollars , bien qu'il présente déjà une tendance à la hausse, qui s’élève aujourd’hui à 130 dollars.

Au total, 7 500 tonnes sont produites chaque mois, la plus grande quantité étant stockée pour l'exportation, en République populaire de Chine, bien qu'il s’agisse d'un produit qui a un marché acceptable dans presque tous les pays.

Jeudi, le secrétaire d'État des Ressources minérales, Jânio Correia Victor, a effectué une visite au chantier de la compagnie, la principale usine de fabrication et de traitement du fer, appelée de four-école, qui, en plus de la production effective, forme les ouvriers.

Selon le directeur général du projet, João de Melo, 61 tonnes sont déjà préparées pour l'exportation du métal qui a eu lieu pour la deuxième fois, après le premier  envoi de 62 tonnes en août dernier.

Selon la source, la dernière exportation était évaluée à six millions de dollars américains (plus de trois milliards de kwanzas).

Interrogé sur la valeur monétaire attendue de l'exportation annoncée, il a déclaré que le prix du fer était déterminé par le marché mondial et qu'il avait subi ces derniers jours une très forte dévaluation, passant de 220 dollars américains à 100 dollars , bien qu'il présente déjà une tendance à la hausse, qui s’élève aujourd’hui à 130 dollars.