MED encourage l'éducation des enfants à l’environnement

  • Ministre de l'Education,  Luísa Grilo
Moçâmedes - La ministre de l'Éducation, Luísa Grilo, a encouragé ce mercredi, à Moçâmedes, les éducateurs, les alphabétiseurs et les autres acteurs du processus d'enseignement à investir dans l'éducation à environnement.

Cet engagement, selon la ministre, doit nécessairement passer par la création de politiques d'éducation à l'environnement, avec des campagnes de plantation d'arbres et leur entretien, permettant aux enfants et adolescents de prendre conscience du soin à apporter à l’environnement.

L'appel a été lancé par la ministre à Macala Tchipate, municipalité de Moçâmedes, où elle a visité une école achevée avec quatre salles de classe d’un montant de 180 millions de kwanzas financés par la Banque BNI.

Luísa Grilo a également visité les travaux de construction d'une autre école de six salles de classe, où elle a participé à une campagne de plantation d'arbres.

"Ces initiatives doivent être mises à profit et servir d'éducation à l’environnement pour les enfants, car plus tôt nous commencerons à parler d'environnement, mieux ce sera pour un équilibre environnemental, pour que nous vivions bien", a déclaré la ministre.

Elle a affirmé qu'il existait un accord signé sur l'environnement, et l’une  des voies que l'Etat a trouvée pour atteindre un équilibre environnemental, c’est l'éducation des enfants à l’environnement.

Luísa Grilo a conseillé au directeur du Bureau provincial de l'environnement de créer des programmes visant à ouvrir des cours de gestion environnementale, en tenant compte de l'existence d'une industrie extractive, qui exploite les ressources et beaucoup d'entre elles sans aucun souci de la sécurité de l'environnement.

Cet engagement, selon la ministre, doit nécessairement passer par la création de politiques d'éducation à l'environnement, avec des campagnes de plantation d'arbres et leur entretien, permettant aux enfants et adolescents de prendre conscience du soin à apporter à l’environnement.

L'appel a été lancé par la ministre à Macala Tchipate, municipalité de Moçâmedes, où elle a visité une école achevée avec quatre salles de classe d’un montant de 180 millions de kwanzas financés par la Banque BNI.

Luísa Grilo a également visité les travaux de construction d'une autre école de six salles de classe, où elle a participé à une campagne de plantation d'arbres.

"Ces initiatives doivent être mises à profit et servir d'éducation à l’environnement pour les enfants, car plus tôt nous commencerons à parler d'environnement, mieux ce sera pour un équilibre environnemental, pour que nous vivions bien", a déclaré la ministre.

Elle a affirmé qu'il existait un accord signé sur l'environnement, et l’une  des voies que l'Etat a trouvée pour atteindre un équilibre environnemental, c’est l'éducation des enfants à l’environnement.

Luísa Grilo a conseillé au directeur du Bureau provincial de l'environnement de créer des programmes visant à ouvrir des cours de gestion environnementale, en tenant compte de l'existence d'une industrie extractive, qui exploite les ressources et beaucoup d'entre elles sans aucun souci de la sécurité de l'environnement.