Huíla enregistre 15 feux de forêt/mois

  • Périmètre forestier de l'IDF - Huambo
Lubango – L'Institut de développement forestier (IDF), à Huíla, a enregistré 60 incendies de forêt de grande ampleur de juin à septembre dernier, qui ont dévasté plus de deux mille hectares de forêt.

L'incendie a même atteint des réserves environnementales dans les municipalité de Cuvango, Jamba, Matala et Quilengues, avec une moyenne de 15 incendies par mois.

Selon le chef du service provincial de l'IDF, Abel Zamba, la pratique de l'agriculture itinérante et la fabrication du charbon de bois sont à la base de la plupart de ces incendies, dont les auteurs ne sont pas toujours localisés, du fait de la rareté des inspecteurs.

Pour lui, les conséquences de ces incendies ont causé la perte de vastes zones de conservation, ainsi que dévasté la flore et la faune.

Afin d'essayer d'arrêter ce cours, Abel Zamba a indiqué que des campagnes de sensibilisation sont en cours auprès des populations de ces régions, en vue de les sensibiliser aux dangers des incendies anarchiques sur l'équilibre écologique et sur la décimation des réserves environnementales.

En outre, l'IDF travaille également avec les agriculteurs, en vue de créer un programme appelé « Corta-fogo», pour empêcher les incendies de détruire de vastes zones et de mettre en danger les investissements privés.

Selon la source, de janvier à juin de cette année, l'IDF a appliqué plus d'une centaine d'amendes pour violation du transport de produits forestiers, notamment le bois, le bois de chauffage et le charbon de bois, qui ont généré des revenus d'un million 684 mille kwanzas, 897 mille en plus par rapport à la même période précédente.

L'incendie a même atteint des réserves environnementales dans les municipalité de Cuvango, Jamba, Matala et Quilengues, avec une moyenne de 15 incendies par mois.

Selon le chef du service provincial de l'IDF, Abel Zamba, la pratique de l'agriculture itinérante et la fabrication du charbon de bois sont à la base de la plupart de ces incendies, dont les auteurs ne sont pas toujours localisés, du fait de la rareté des inspecteurs.

Pour lui, les conséquences de ces incendies ont causé la perte de vastes zones de conservation, ainsi que dévasté la flore et la faune.

Afin d'essayer d'arrêter ce cours, Abel Zamba a indiqué que des campagnes de sensibilisation sont en cours auprès des populations de ces régions, en vue de les sensibiliser aux dangers des incendies anarchiques sur l'équilibre écologique et sur la décimation des réserves environnementales.

En outre, l'IDF travaille également avec les agriculteurs, en vue de créer un programme appelé « Corta-fogo», pour empêcher les incendies de détruire de vastes zones et de mettre en danger les investissements privés.

Selon la source, de janvier à juin de cette année, l'IDF a appliqué plus d'une centaine d'amendes pour violation du transport de produits forestiers, notamment le bois, le bois de chauffage et le charbon de bois, qui ont généré des revenus d'un million 684 mille kwanzas, 897 mille en plus par rapport à la même période précédente.