Une reine considère l'agriculture comme une solution pour l'emploi

  • Famílias envolvidas no projecto "Terras Altas da Huíla"
Matala (Angola) - La reine du secteur de Bamba, municipalité de Matala, province de Huíla, Laurinda Kahoma, a encouragé mercredi, les jeunes à travailler à la campagne et à considérer l'agriculture comme une solution pour pallier le manque d'emploi.

L'autorité traditionnelle s'exprimait après une rencontre avec le gouverneur de Huíla, Nuno Mahapi, qui a travaillé dans la municipalité et a admis que les plaintes concernant la crise de l'emploi dans la municipalité se multiplient, obligeant les jeunes à émigrer vers les villes.

Pour le seul souverain actif de la province, la création d'emplois ne peut être la responsabilité du seul gouvernement, car le gouvernement crée des politiques pour financer des projets pour les jeunes, notamment dans l'agriculture, et elles devraient être utilisées.

Cette autorité traditionnelle a défendu que chacun, où qu'il soit, peut « créer son monde », sans s'habituer à attendre toutes les solutions de l'État, car dans aucune partie du monde le gouvernement «n'offre des emplois pour tous, il est donc important d'être conscient que la vie est à la campagne et non dans les bureaux ».

« Nous voulons tous vivre en ville pour être dans les bureaux, mais ceux-ci ne suffisent pas à tout le monde. En plus du problème que les gens meurent du covid-19, ils ont faim, ce qui peut être évité en produisant de la nourriture à la campagne", a-t-il poursuivi.

La reine a défendu que chacun devrait essayer de faire ce qu'il peut pour aider le pays à se développer, car l'Angola dispose de toutes les ressources nécessaires pour la population.

Le secteur de Bamba est à 30 kilomètres du siège municipal de Matala et compte une population estimée à 25 000 habitants.

L'autorité traditionnelle s'exprimait après une rencontre avec le gouverneur de Huíla, Nuno Mahapi, qui a travaillé dans la municipalité et a admis que les plaintes concernant la crise de l'emploi dans la municipalité se multiplient, obligeant les jeunes à émigrer vers les villes.

Pour le seul souverain actif de la province, la création d'emplois ne peut être la responsabilité du seul gouvernement, car le gouvernement crée des politiques pour financer des projets pour les jeunes, notamment dans l'agriculture, et elles devraient être utilisées.

Cette autorité traditionnelle a défendu que chacun, où qu'il soit, peut « créer son monde », sans s'habituer à attendre toutes les solutions de l'État, car dans aucune partie du monde le gouvernement «n'offre des emplois pour tous, il est donc important d'être conscient que la vie est à la campagne et non dans les bureaux ».

« Nous voulons tous vivre en ville pour être dans les bureaux, mais ceux-ci ne suffisent pas à tout le monde. En plus du problème que les gens meurent du covid-19, ils ont faim, ce qui peut être évité en produisant de la nourriture à la campagne", a-t-il poursuivi.

La reine a défendu que chacun devrait essayer de faire ce qu'il peut pour aider le pays à se développer, car l'Angola dispose de toutes les ressources nécessaires pour la population.

Le secteur de Bamba est à 30 kilomètres du siège municipal de Matala et compte une population estimée à 25 000 habitants.