La prison de Peu Peu espère récolter plus de 100 tonnes de produits

  • Cunene : Ouverture de la campagne de récolte
Ondjiva - Cent quarante et une (141) tonnes de produits divers devraient être récoltées durant la saison agricole 2021/2022, dans le champ de production de la prison de Peu Peu, dans la province de Cunene.

Selon le chef du département des activités économiques et productives de la prison de Peu Peu, l'inspecteur pénitentiaire Lucas Sangueve, pour cette campagne agricole il est prévu la culture du maïs, du manioc, des patates douces et de divers légumes.

S'exprimant lors de l'ouverture de la campagne susmentionnée, il a annoncé que les produits seraient cultivés sur une superficie de 63 hectares, divisée en trois champs agricoles et un détachement.

A son tour, le délégué de l'Intérieur à Cunene, le commissaire António Ribeiro, a déclaré que l'exécutif angolais pariait sur la relance de la production agricole, en vue de réduire les dépenses avec l'achat de denrées alimentaires pour les prisonniers.

Selon António Ribeiro, l'intention est de relancer la production agricole dans le système pénitentiaire, où il existe une main-d'œuvre capable de garantir une production agricole de qualité.

« C'est dans ce but que l'exécutif a augmenté la production nationale de biens de consommation, afin d'équilibrer l'alimentation des détenus et du personnel du Ministère de l’Intérieur », a-t-il souligné.

Il a rappelé que l'essence du binôme « Réhabilitation-Production », en cours dans la province, vise spécifiquement l'humanisation, la réhabilitation et la réinsertion sociale des citoyens privés de liberté.

Pour cette année agricole, il a garanti que les conditions techniques et humaines nécessaires à la réussite de ladite campagne étaient créées.

Au cours de la campagne agricole 2020/2021, 113,5 tonnes de produits divers ont été récoltées en deux saisons de production pour la consommation des détenus et du personnel du Service pénitentiaire.

Selon le chef du département des activités économiques et productives de la prison de Peu Peu, l'inspecteur pénitentiaire Lucas Sangueve, pour cette campagne agricole il est prévu la culture du maïs, du manioc, des patates douces et de divers légumes.

S'exprimant lors de l'ouverture de la campagne susmentionnée, il a annoncé que les produits seraient cultivés sur une superficie de 63 hectares, divisée en trois champs agricoles et un détachement.

A son tour, le délégué de l'Intérieur à Cunene, le commissaire António Ribeiro, a déclaré que l'exécutif angolais pariait sur la relance de la production agricole, en vue de réduire les dépenses avec l'achat de denrées alimentaires pour les prisonniers.

Selon António Ribeiro, l'intention est de relancer la production agricole dans le système pénitentiaire, où il existe une main-d'œuvre capable de garantir une production agricole de qualité.

« C'est dans ce but que l'exécutif a augmenté la production nationale de biens de consommation, afin d'équilibrer l'alimentation des détenus et du personnel du Ministère de l’Intérieur », a-t-il souligné.

Il a rappelé que l'essence du binôme « Réhabilitation-Production », en cours dans la province, vise spécifiquement l'humanisation, la réhabilitation et la réinsertion sociale des citoyens privés de liberté.

Pour cette année agricole, il a garanti que les conditions techniques et humaines nécessaires à la réussite de ladite campagne étaient créées.

Au cours de la campagne agricole 2020/2021, 113,5 tonnes de produits divers ont été récoltées en deux saisons de production pour la consommation des détenus et du personnel du Service pénitentiaire.