ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

30.01.2013 - mer. : 18'52 - Mise à jour 30.01.2013 - mer. : 19'04

FAO applique plus de 13 milliards de kwanzas en Angola durant les 35 dernières années

Coopération

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


   
Luanda – L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a appliqué, plus de 13 milliards de kwanzas, durant les 35 dernières années, dans des projets exécutés dans le pays, a informé mercredi, à Luanda, la secrétaire d'État aux Relations Extérieures, Ângela Bragança.

 
La gouvernante a présenté ces données à la presse, à la fin d'une rencontre avec le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, qui se trouve dans le pays pour une visite de travail de deux jours.

Selon Ângela Bragança, durant ce temps, plus de 200 projets, dans des domaines comme assistance technique, formation de cadres, actions de recherche, assistance pour l'agriculture familiale, pêche, entre autres, ont été exécutés.

La secrétaire d'État aux Relations Extérieures a indiqué que l'Angola avait divers avantages dans le cadre de cette coopération, ajoutant qu'en ce moment, il était en cours 20 projets dans divers secteurs, surtout dans le cadre des actions de lutte contre la famine et la pauvreté.


C'est pourquoi, elle a affirmé que le Gouvernement angolais comptait sur une grande contribution, principalement dans le domaine de l'assistance technique, élaboration et dynamisation de projets, dans le cadre d'un partenariat étroit entre la FAO et le Ministère de l'Agriculture.

 
“La représentation de la FAO fait partie du Conseil Consultatif pour le développement Rural; il y a une collaboration très étroire et nous en tirons des bénéfices très positifs dans le cadre des stratégies d'appui au développement rural", a-t-elle expliqué.

Pour les prochaines années, la gouvernante a indiqué que ce partenariat prévoyait, entre autres aspects, la coopération dans le domaine de la sécurité et de la réforme de la propre FAO.


 
Dans ce domaine particulier, elle a fait savoir que l'Angola allait contribuer avec des propositions parce que l'idée est de rendre cette organisation plus ouverte, décentralisée et actionnelle.