ANGOP - Angola Press News AgencyANGOP - Angola Press News Agency

Go to homepage
Luanda

Max:

Min:

Home » News » Transports

Sun, 06 May 2012 10:53 - Updated Sun, 06 May 2012 10:58

CFB pourrait faciliter l'intégration économique en Afrique Australe

Benguela

Send by email

To share this news by email, fill out the information below and click Send

Correct

To report errors in the texts of articles published, fill out the information below and click Send

Lobito – Le ministre des Transports, Augusto da Silva Tomás, a considéré vendredi, dans la ville de Lobito, que la pleine circulation des trains et la connexion du chemin de fer de Benguela (CFB) avec d’autres couloirs ferroviaires des pays voisins faciliterait l’intégration rapide de l’économie des pays de l’Afrique Australe.


 
Intervenant au cours du séminaire tenu sous le thème "Jours de bonheur dans les entreprises publiques de transports’’, réalisé à la ville portuaire de Lobito, le ministre a indiqué le Port commercial local et le CFB comme étant l'une des infrastructures qui contribueraient à l'internationaliser l’économie angolaise.


 
Selon lui, les Angolais doivent soutenir le Gouvernement qui fait tout son mieux pour que le pays avance dans divers domaines et surtout dans les transports. 


 
Augusto Tomás pense qu’avec la pleine circulation des trains du CFB il y aurait un développement socioéconomique dans les régions du "Couloir de  Lobito", qui outre les provinces d’Angola (Benguela, Huambo, Bié et Moxico) englobent les autres pays d’Afrique Australe.
 


 Il a informé que le train expérimental du CFB est déjà arrivé à la ville de Kuito, province de Bié, soulignant qu’en ce moment il manquait la réhabilitation de 30 Km pour atteindre la province de Moxico.


 
Le ministre des Transports s’est aussi dit satisfait du déroulement des travaux, ajoutant qu' il croyait que le train du CFB pourrait arriver à la ville de Luena (Moxico) en août. 


 
Pour sa part, le président du Conseil d’Administration du CFB, José Carlos, les équipements qui sont en train d’être installés sur la voie ferroviaire permettront le transport annuel de 20 millions de tonnes et quatre millions de passagers par an.


 
"Outre l’application de la nouvelle ligne ferroviaire, la construction de nouvelles stations, on a également acquis 8 nouvelles locomotives (machines), 66 voitures 94 wagons et d’autres équipements", a déclaré  José Carlos.


 
Le CFB est l’unique couloir ferroviaire angolais qui traverse l’Angola passant par les régions du littoral, du centre et atteint l’Est où fait des connexions avec les voies ferrées de la RDC et de la République de la Zambie.